Avis de clients

Un étau comme neuf, grâce à la livraison des pièces de rechange

Je tiens à vous remercier infiniment d'avoir livré les pièces de rechange dont j’avais besoin. Je suis vraiment ravi. :-)

Le nouveau ressort de compression et le nouveau disque de pression ont redonné une résistance optimale au tout. Cependant, le montage a été un peu « coton », mais, maintenant, tout est bien en place.

Que dire de plus ? Mon étau fonctionne à présent avec autant d’exactitude que s'il était neuf, sans forcer. Alors qu’en fait il est tout sauf de la première jeunesse, comme vous pouvez le voir sur les photos. ;-)

J’avais envisagé de remettre son aspect au goût du jour, mais j'ai fini par décider de lui laisser son RAL 3000 qui a actuellement 20 ans d’âge. C’est parce que, d’une part, la couleur rouge s'intègre mieux à mon atelier, et, d’autre part, il est bon que mon étau affiche des « blessures de guerre » visibles.   

H. S.
 

Autrefois, à l’atelier d'apprentissage

Lorsque j’ai démarré mon apprentissage en 1985, à l'atelier, nous n'avions presque que des étaux de couleur verte, de marque inconnue. Nous, les serruriers, nous avons passé quelques 3 mois de formation de base afin de contribuer à la construction d’une camionnette.

Certains postes de travail étaient munis d'étaux bleu clair, où était inscrite la mention « Heuer Front ». En fait, ces étaux avaient été placés là pour offrir suffisamment de place aux apprentis venus de l’extérieur qui venaient parmi nous, notamment pour faire un stage. 
Chaque apprenti s'était vu attribuer son propre poste de travail, et, souvent, ces étaux bleu clair restaient inutilisés. 

Un jour, je fus confronté à l'un de ces « postes de travail avec l'étau bleu clair », ce qui me rendit perplexe au départ, parce qu’il y avait moins de place ; mais, dès lors que j’ai commencé mon travail, je me rappelle avoir été étonné par toute cette précision : c'était mieux, et plus agréable pour moi de travailler sur cet étau bleu clair. Cependant, je ne comprenais pas la mention « Front ». Est-ce que cela a à voir avec la manière dont l'étau s’ouvre ? En fait, je n’en savais rien du tout.

Les décennies qui ont suivi, les étaux n’ont généralement pas fait partie de mes préoccupations quotidiennes, et j’ai possédé un étau (acheté dans un magasin de bricolage), dont, pour dire vrai, je n’ai jamais été content.

Il y a quelques mois, j’ai décidé de réaménager le petit atelier que j’ai chez moi, et, grâce à Internet, cela faisait déjà des années que je savais de quel étau il s'agissait, et que je savais qu'un jour où l’autre, j’allais m’en procurer un pour remplacer mon vieux coucou.

C’est alors que j’ai fini par m'acheter un étau de 120 et de 160, c’est-à-dire exactement ce qu'il me faut pour mes travaux, et je me suis immédiatement rendu compte (cela m’emmène plus de 30 ans en arrière), ce qui était d'ailleurs déjà le cas pendant mon apprentissage :

les Heuer Front s’ouvrent plus vite que les autres, il faut juste un quart de tour pour insérer la pièce, c’est super, et cela facilite la vie quand on n’arrête pas de placer et d’enlever des pièces.

Avec mon ancien étau, il fallait que je commence toujours par faire une rotation avant qu’il ne remarque ce que je voulais faire, puis il fallait faire encore un autre demi-tour. :-)

Andre Zeisberg
 

Une trouvaille dans le garage

Après avoir trouvé un étau dans un garage, j’ai voulu nettoyer celui-ci et le remettre en état pour pouvoir l’utiliser. L'inscription HEUER ainsi que l’abréviation D.P.R. de me disaient rien au départ, et c’est alors que j’ai commencé à faire des recherches sur Internet. Je suis tombé sur la société Brockhaus Heuer située à Plettenberg, dans le Sauerland, et j’étais étonné de constater que cette entreprise fabrique encore des étaux. J'y ai également déniché quelques informations sur ma trouvaille. J’ai écrit un mail à la société Brockhaus, et, peu après, j’ai reçu la réponse de son dirigeant, Monsieur Grabinski, qui m’a donné des renseignements au sujet de mon étau, qui a été fabriqué vers 1927. Après un autre échange de mails avec Monsieur Grabinski, on m’a proposé de restaurer mon bon vieil étau Primus, et ce, gratuitement ! Alors là, j’en suis resté « baba »... Comment est-ce possible qu'un tel service soit encore proposé de nos jours ?

J'ai accepté cette offre avec plaisir et j’ai envisagé de déposer moi-même cet étau auprès de la société Brockhaus, ce qui me permettrait de profiter de l’occasion pour les voir en action. Ce n'était pas un problème, là non plus, et, après une rapide prise de rendez-vous avec Monsieur Grabinski, je me suis embarqué avec un ami pour le Sauerland. Une fois là-bas, nous avons été très aimablement accueillis par Monsieur Grabinski. Il nous a raconté l’évolution de l’entreprise au cours de l'histoire, et il nous a présenté les produits. Puis il nous a fait visiter le site de production. Cette visite très intéressante restera gravée pour toujours dans nos mémoires.

Au bout d’environ 3 semaines, mon HEUER Primus rénové m'a été réexpédié, et cela a surpassé mes attentes. Repeint de frais (revêtement par poudre) et graissé, mon étau peut à présent accomplir les missions pour lesquelles il est destiné. C’est un véritable joyau dans mon atelier.

Je tiens à dire encore une fois un grand merci à Monsieur Grabinski et à l’entreprise Brockhaus Heuer.

Nous trouvons que ce type de service est unique de nos jours : il n’a pas d'équivalent.

Bonne continuation et bonne chance pour l’avenir !

E. Stricker
Much / arrondissement de Rhin-Sieg
 

Une qualité exceptionnelle et un service encore amélioré

En tant que tout nouveau (et troisième) propriétaire d'un étau Heuer Front de format 100 et de 47 ans d’âge, en recherchant l’accessoire dont j’ai besoin, je suis tombé sur le site Internet où sont compilés les avis des clients. Il m’a suffi d'un bref aperçu pour savoir que mon étau avait déjà accompli d’innombrables tâches, et qu'il avait besoin d’une petite cure de jouvence.

Avant même ce rajeunissement, il est devenu évident qu'il s'agissait d'un outil de qualité exceptionnelle. Pourquoi ? Les photos de mon étau dans l’état, avant sa rénovation, sont là pour le prouver. On lui a mené la vie dure, le capot de la broche avait été utilisé comme enclume, la mâchoire avant affichait une profonde entaille, la clé à broches et la vis de réglage de la broche ne sont plus d’origine. La qualité, c’est quand un produit accomplit des missions conformes à sa destination. L'étau Heuer va même bien au-delà : il est extraordinaire.

Au départ, je n’étais pas sûr de la réaction que mon héritage allait susciter auprès de l'équipe Heuer. Quand on aime autant les produits que l'on a soi-même fabriqués, je suppose qu'on n’apprécie pas beaucoup de voir à quoi ils ressemblent après des décennies de dur labeur. Jusqu'au dernier moment, j'étais persuadé que, vu l’état de mon étau, on allait me renvoyer vers un revendeur situé près de chez moi, et qu'on allait me conseiller d'acquérir un outil neuf. Après un bref échange épistolaire, c’est avec peu d’espoirs que j’ai expédié un colis vers le Sauerland. Au bout de quelques jours seulement, j’ai reçu une réponse de la part du dirigeant, où transparaissait clairement toute la joie avec laquelle les produits de cette société sont traités. Mon étau avait été sablé, soudé, poncé, mesuré et repeint avec un revêtement par poudre. Les pièces manquantes avaient été remplacées, et on avait apposé de nouveaux autocollants. Quelques semaines avant Noël (cela ne pouvait pas mieux tomber), j’ai reçu un colis provenant de Plettenberg : c'était mon étau, tout juste étalonné et graissé. Incrédule, j'ai inspecté ce bon vieil outil sous toutes les coutures, et la pensée que l'on ne m’avait pas renvoyé le bon outil m'a effleuré. Pourtant, en définitive, le millésime présent sur le guidage était là pour prouver indubitablement qu'il ne s'agissait pas d'un étau neuf : l’équipe Brockhaus Heuer avait mis tout son savoir-faire à remettre ce cas désespéré de 47 ans d’âge à l’état presque neuf.

Ce résultat me donne la certitude que je léguerai cet étau à ma descendance. De nos jours, il est rare de tomber sur une entreprise qui manifeste un tel amour du produit, qui se soucie autant des détails et qui conseille aussi bien le client. Je présente tous mes compliments à l'équipe Brockhaus Heuer, et je recommande vivement cette entreprise à quiconque recherche un degré de qualité élevé et un bon service après-vente.
 

 

Un service haut-de-gamme

Après avoir passé deux coups de téléphones, j’ai décidé d’envoyer à Plettenberg mon bon vieil étau Heuer Front qui a traversé les ans, et ce, afin qu'il soit remis à neuf.

Il m’a été renvoyé une semaine après, jour pour jour, ce qui dépasse toute mes attentes. J'ai reçu un étau emballé avec le plus grand soin et qui ressemblait à s’y méprendre à un outil neuf. Aspect extérieur impeccable, nouvelle peinture, autocollant neuf et, bien entendu, fonctionnalités parfaites.

De nos jours, ce service après-vente haut-de-gamme est généralement une exception. Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui se sont impliqués dans ce projet.

Jörg Haeder
 

 

Un étau de troisième génération

Récemment, mon grand-père m’a légué un étau HEUER. Après la guerre, cet étau lui a permis de rénover de vieilles voitures, de réparer et de remettre à neuf des portails, des portes, des armoires et des serrures. Il a accompagné mon grand-père tout au long de sa vie d’artisan.

Après une brève recherche, j'ai appris qu'il s'agissait d'un modèle venant de chez vous. Comme nous vivons dans une région située en ex-RDA, et que vos produits n’étaient malheureusement pas commercialisés chez nous, je suppose qu'il s’agit d’un modèle antérieur à 1945, et sur lequel mon arrière-grand-père a même probablement dû travailler. Je souhaite perpétuer cette tradition, et profiter encore le plus longtemps possible de ce bel outil. Quel autre fabricant peut encore s'enorgueillir de proposer des outils qui sont transmis d'une génération d’artisan à l’autre ?

J'aimerais bien que vous me donniez davantage d'informations au sujet de ce vieil étau. 

Martin Stiller

_______________________

Réponse de Brockhaus Heuer :

Monsieur,

Merci beaucoup pour votre message. Nous sommes toujours heureux d’apprendre que de belles trouvailles ont été faites et que ces « trésors » fonctionnent toujours. Et c’est encore mieux parce qu'il s’agit d’une pièce héritée de votre grand-père et qu’elle peut encore vous rendre de bons et loyaux services.

D’après les photographies que vous nous avez envoyées, nous pouvons vous dire qu'il s'agit d’un HEUER PRIMUS, fabriqué entre 1927 et env. 1938. Ce modèle a ensuite été remplacé par le HEUER FRONT, un étau qui s’ouvre sur l’avant.

Ci-joint une brochure datant de 1938, où vous trouverez de plus amples informations. Vous pouvez également visionner un film historique sur Youtube.

Nous vous souhaitons de profiter encore très longtemps de votre étau HEUER !
 

Le meilleur fabricant d'étaux du monde

Je possède un étau Heuer Primus avec une largeur de mâchoires de 175 mm. D'après les recherches que j’ai faites, il a été fabriqué entre 1927 et 1938. Il porte les traces que lui a laissées sa longue vie, et, autrefois, il a certainement été beaucoup sollicité. À présent, cela fait longtemps que cet étau n’a pas été utilisé, et il dort dans un endroit où il a pas mal rouillé. Pour équiper l’établi que je me suis fabriqué, j’avais besoin d'un étau, et ce que je voulais par-dessus tout, c’était que ce bon vieux modèle accomplisse cette mission. En effet, je préfère réparer plutôt que jeter. J'ai donc demandé à la société Brockhaus Heuer si elle pouvait remettre cet étau à neuf. Mes interlocuteurs se sont montrés prêts à le faire. C’est une amie qui s’est chargée de le déposer à Plettenberg, puis d'aller l’y chercher. Lorsque j’ai expédié cet étau, il était tout rouillé, on ne pouvait pas retirer toute la crasse accumulée dans la glissière de guidage, et la peinture n’était plus qu'un lointain souvenir.

Après à peine deux semaines de traitement, l’étau était prêt. Lorsque je l’étais récupéré, j'étais tout à fait enthousiasmé : il semblait de nouveau flambant neuf. Il affichait uniquement encore quelques balafres profondes qui étaient là pour prouver qu'il avait déjà beaucoup vécu. Chez Heuer, il avait été sablé, poncé, puis entièrement revêtu d’une peinture par poudre. Avec un peu d’huile et de graisse, la broche fonctionne de nouveau parfaitement. Les photos avant/après parlent d’elles-mêmes. À titre de comparaison, je possède également un autre étau d’un autre fabricant : il est plus petit et plus neuf, mais, même quand il était rouillé, avant d’être rénové, l’étau Heuer fonctionnait mieux.

Tout ce que je peux recommander à quelqu’un qui souhaite un étau qui lui reste fidèle pendant des années et des années, c’est d'acheter un étau Heuer. Un étau de cette qualité est vite rentabilisé, et on est très content de pouvoir travailler avec de bons outils.

Quant au service après-vente, par les temps qui courent, il se démarque du lot. Je tiens encore une fois à remercier infiniment l’équipe Brockhaus Heuer de s’être si bien occupée de mon étau !

Michel Brokamp
 

Une personnalisation incomparable et un amour indéfectible du produit

Il y a peu, nous avons fait le ménage chez mes grands-parents : il n’y avait pas de gros trésors à se partager. Pour finir, j’ai emmené avec moi le vieil étau rouillé de mon grand-père, car je cherchais un étau pour équiper ma propre cave.

C’est en 1973 que mon grand-père, qui a été ingénieur en construction de machines au sein d'une moyenne entreprise et qui avait pris sous sa responsabilité la formation des apprentis, a acheté cet étau, et, quand j’étais enfant, j’ai passé des heures et des heures dans sa cave à « bricoler » sur cet étau. Il avait pour habitude de dire : « Si tu te coinces un doigt dedans, gare à ton derrière ! ». Même si, aujourd'hui, ce genre de principes éducatifs n'ont plus vraiment cours, le poids de ces mots avait fait que nos doigts restaient (du moins officiellement) toujours intacts.

Au fil des ans, la combinaison entre l’humidité de la cave et l'action de 10 petits-enfants en total ont laissé certaines traces d’usure sur ce fameux étau.

Internet et le hasard m’ont amené vers cette page d'accueil avec les avis de clients, et j’ai écrit un mail à Brockhaus Heuer. Au premier abord, on ne pouvait rien me promettre, on m'a fait remarquer que c'était une période de vacances, mais l’objet méritait tout de même d’être examiné. J'ai donc déposé un lourd colis à la poste pour qu’elle l’emmène dans le Sauerland. Pour finir, j'ai moi-même pris des vacances, et je me demandais si le destinataire de mon colis, désespéré, n’avait pas apporté son contenu au ferrailleur sans me le dire.

Mais un mail de plusieurs pages, rédigé par le dirigeant de l’entreprise, était porteur de bonnes nouvelles ! Il y décrivait de manière détaillée les expertises qui avaient été réalisées, les mesures dont mon étau avait fait l’objet, ainsi que les travaux qui s'étaient avérés nécessaires. On m’informait que ces travaux avaient été déjà exécutés, et que mon étau m'avait déjà été réexpédié. Deux jours après, quelle ne fut pas ma surprise lors du déballage de mon colis. Mon étau était comme neuf, et ses fonctionnalités n’étaient pas en reste. Nouvelle couleur, nouveau filetage trapézoïdal, nouvel autocollant : c'était tout simplement incroyable : chez Brockhaus Heuer, il y a des magiciens !

Impressionné et époustouflé, je me demandais comment une entreprise industrielle allemande pouvait fournir des prestations aussi personnalisées malgré leur charge de travail quotidienne. La réponse est probablement implicite, c’est-à-dire que leurs produits se différencient des trucs bons marchés venus d’extrême Orient, et cela fait partie de leur stratégie.

Pour ma part, je tiens à vous dire un grand merci pour tous les efforts que vous avez déployés, pour vos réalisations artisanales de premier choix, et pour la passion littéralement inextinguible que vous avez manifestement pour vos produits. Dès aujourd'hui, votre société m’a proposé un autre service, pour dans 43 ans, assuré par vos successeurs pour les miens.

Michael Bragard
 

Pour mon grand-père, un travail de qualité était très important

Mon grand-père m’a appris bien des choses, et, avant tout, il m'a transmis l’amour de la qualité. Il était économe, il ne pouvait pas se résoudre à acheter des choses de peu de valeur pour deux fois leur prix, comme il le disait.

C’est certainement ce principe qui a régi son attitude lorsqu'il s’est procuré son étau Brockhaus HEUER.

Avant d’entamer ma formation, je n’aurais jamais pu « m'échauffer » d'une manière plus intelligente au sujet des étaux. Et même pendant celle-ci, j’ai continué à adopter l’attitude correspondante, et j’ai pris soin de l'étau qui m’avait été confié. Une ou plusieurs gommes métalliques ont connu l’usure au fil du temps. L'étau s’est probablement vu ainsi alléger de quelques grammes.

Plus tard, je me suis aménagé un atelier à la cave. Cet atelier ne serait pas complet sans un étau adapté. C’est là qu’entre en scène l'étau Brockhaus HEUER de mon grand-père.

Cet étau était alors toujours remisé dans une armoire, et cela faisait déjà quelques années qu'il attendait d’être utilisé de nouveau.

Bien vite, il s’est avéré indispensable pour les petits et gros travaux auxquels je me livre dans mon atelier. Ses quelques petits défauts, et le jeu latéral de la mâchoire mobile, j’ai appris à les gérer et à les compenser partiellement au cours de mes différents travaux.

À présent, sur Internet, on peut trouver des solutions et des conseils qui permettent de résoudre presque tous les problèmes de la vie courante. C’est fort de cette constatation que j’ai tapé dans la barre de recherches « jeu latéral étau HEUER » afin de trouver, si possible, l’aide dont j’avais besoin.

Dès la première page de résultats, je suis tombé sur les « avis de clients » du site de la société HEUER, et j’ai été heureux de lire qu’il existe bel et bien une possibilité de redonner un tout nouvel éclat et sa bonne « tenue de route » à cet étau auquel je suis très attaché.

Un bref appel téléphonique et quelques mails plus tard (un grand merci à Monsieur Kloska pour l’aide qu'il m’a aimablement apportée), j’ai envoyé mon étau à Plettenberg afin de le faire expertiser.

C’est quand elles ne sont soudainement plus là que l'on apprend à apprécier les choses !

Trois jours après avoir envoyé mon étau pour le faire remettre en état, je me suis retrouvé avec du fer carré qui était un peu plus court à scier, devant mon établi, pas vraiment vide à proprement parler, mais dépourvu d’établi. La solution d’urgence, le petit étau manuel de la perceuse d'établi, c'était tout sauf satisfaisant.

À ce moment-là, j’ai réalisé à quel point j’utilisais cet étau souvent. Et pas uniquement pour réaliser des travaux difficiles, mais pour immobiliser de petits objets fragiles.

C’est alors qu’arrive le jour où je peux déballer l'étau qui m'a été réexpédié. Je suis émerveillé de ce qu'il est possible de faire à Plettenberg. Grâce à un grand amour du produit, mon étau a été remis en état d'un point de vue technique et visuel. On pourrait croire qu'il s'agit d'un étau neuf. Bien vite, le vide laissé sur mon établi a été de nouveau occupé par mon étau.

Je suis sûr qu'il va encore me rendre de bons et loyaux services, non seulement à moi, mais aussi à mes petits-enfants.

Je suis ravi de constater qu'aujourd'hui encore, il existe toujours des fabricants qui ont autant le sens des responsabilités, et qui s’identifient autant au produit qu’ils ont fabriqué.

La société Brockhaus HEUER se démarque clairement de la masse des fabricants d’outils bas de gamme et elle propose des produits dont la durée de vie dépasse largement la période de garantie de 2 ans, car ils traversent les générations.

Pour mon grand-père, un travail de qualité, c'était très important. Cet étau Brockhaus HEUER constitue une brillante illustration de ce principe.

Merci de l’aide que vous m’avez apportée.

Patrick Haase
 

Parfait comme au premier jour

Madame, Monsieur,

Lorsque, l’année dernière, mon étau fabriqué en Chine et acheté dans un magasin de bricolage s’est cassé pour la deuxième fois, j’ai pris conscience qu'il me fallait un étau digne de ce nom, et non pas une bricole qui me met hors de moi.

Après avoir passé en revue tous les fabricants allemands, selon le prix et les performances, du moins le pensais-je, j’envisageais de porter mon choix sur un étau Wabeco. En raison de son petit prix. Après une petite enquête auprès de Wabeco, c'était une évidence : ce n’est pas pour moi. Des rebords tranchants partout, deux guides latéraux sur le dessus seulement, deux vis de serrage que l'on se contente d'insérer en les vissant.  En-dessous, le tout glisse sur une simple plaque d'acier. Il faut faire pivoter la manette d’un quart de tour pour faire bouger l'étau. Wabeco, il n’y a rien à faire. Il ne restait plus que le nom de Heuer en lice. La qualité semblait être exceptionnelle, et, même vieux de nombreuses années, sur eBay, cela se vendait très bien. C’est du moins ce que j’imagine. Malheureusement, c’est cher, mais cela ne fait rien, c’est la qualité qui compte.

C’est ainsi que début 2015, j’ai fait l’acquisition d'un nouveau Heuer Front 140. Je voulais un étau qui soit le plus grand possible, mais je ne voulais vraiment pas mettre plus que nécessaire. Je n’utiliserai pas cet outil très souvent. C’est juste pour mes loisirs. Je suis enthousiasmé : rien ne peut rivaliser avec Heuer.

Et aujourd'hui, le hasard a voulu que presque tout de suite après, j’ai hérité d'un vieil étau Heuer Front 150 appartenant à un ancêtre. Pour commencer, je pensais être obligé de passer par la case « nouvelle peinture ». Cette pièce était toute noire et encrassée.

Après toute une journée passée à nettoyer, et à renettoyer, et à renettoyer encore, c’est un étau bleu qui est apparu. J'avais déjà testé ses fonctionnalités avant même d’entamer ce nettoyage : tout marchait parfaitement, comme au premier jour. Après le réassemblage, il avait retrouvé une nouvelle jeunesse, voir la vidéo de Heuer - il était parfait, comme au premier jour.

Les autocollants sont même encore partiellement lisibles. On peut en conclure que la crasse, ça conserve ! Veuillez regarder la face supérieure des mâchoires de serrage. J'ai vu de légères lignes croisées, et je suppose qu’elles avaient toujours été munies de protections de mâchoires de serrage.

Merci !

Avec mes salutations les meilleures,

Alfred Bauer
 

Passion et amour de la perfection

Je vous remercie du fond du cœur pour avoir réparé gratuitement cet ancien Heuer Primus, il est à présent comme neuf ! Je peux m’imaginer avec quel soin vous avez traité ce produit de tradition, c’est vraiment de la passion et de l’amour de la perfection. À présent, je vais choyer ce précieux outil et présenter à votre entreprise tous les compliments qu’elle mérite !

Merci encore pour le travail exceptionnel que vous avez pris le temps de faire !
K. Linhard

Service clientèle excellent et passion pour le produit

Par mon activité professionnelle, j'ai été amené à avoir le plaisir de faire l'expérience des services sensationnels proposés par l'entreprise Brockhaus Heuer. D'anciens étaux Brockhaus Heuer, de vrais trésors, ont été réparés et quasiment remis à neuf. Dans l'atelier de mon père, de tels TRÉSORS étaient voués à la ferraille.

À l'occasion d'une visite chez vous, j'ai apporté le « Heuer Front 125 ». On a tout de suite essayé de trouver de quelle série il s'agissait et quelle était son année de fabrication. Il s'est avéré qu'il datait de 1973 et que c'était, en outre, une variante intéressante, très rare sous cette forme et dans cette version !

L'état général de notre étau était catastrophique : la clé de serrage était usée, le levier de serrage était déformé et les deux mors étaient immobilisés par deux bourrelets de soudure électrique, et la vis avec laquelle on aurait pu reconstituer la glissière était manquante. Sans oublier que cet étau ressemblait à un morceau de métal rouillé car toute la peinture était partie. Malheureusement, j'ai oublié de prendre en photo l'objet quand il était encore dans cet état désolant.

Mais au bout de deux semaines seulement (avec une documentation complète envoyée entre temps par mail par Brockhaus Heuer), j'ai reçu un colis qui contenait un objet d'une beauté inégalée !

Avec un nouveau revêtement à base de peinture par poudre, une nouvelle clé, un nouveau levier de serrage, plus aucun bourrelet de soudure et un boulon de serrage à nouveau présent.

Pour leur engagement sans faille, je remercie du fond du cœur l'entreprise Brockhaus Heuer et ses collaborateurs qui ont pris en charge mon vieux « 125 » !

Voilà un service clientèle excellent et de la passion pour le produit

Chris Schiffer, Krefeld

Quatre générations

Madame, Monsieur,

J'ai vu que vous soignez votre réputation en publiant des récits de clients sur votre site Internet, et j'ai eu envie de participer moi aussi.

J'ai rangé le garage inutilisé depuis des années et rempli de bric-à-brac de mon arrière-grand-père, décédé depuis 35 ans, car sa maison allait être vendue. J'ai trouvé, entre autre, le vieil étau que voici. C'était un tas de ferraille rouillé tout crasseux. La glissière bougeait comme la queue d'une vache et, au départ, je pensais que cet objet était tout à fait inutilisable.

Puis je me suis dit qu'il pouvait peut-être faire office d'objet de déco dans mon garage où j'ai des objets de collection. Comme je l'imaginais, j'ai vu qu'en bas il y avait un trou avec lequel on pourrait visser les deux parties de la glissière et qu'on pouvait encore sauver quelque chose (bien entendu, la vis était manquante).

Alors,  j'ai fait décaper cet étau au sable et après, il brillait de mille feux. Pour la couleur, j'ai choisi un rouge foncé. J'ai été étonné de voir qu'en bas, une inscription apparaissait. Comme l'outil était recouvert de saleté, on ne la voyait plus depuis longtemps. Sur votre site Internet, j'ai vu qu'il s'agissait de votre premier modèle de série, le Primus qui avait été lancé sur le marché en 1927 et qu'au départ, il avait certainement dû être bleu. Une fois que la vis manquante a été réinstallée, on pouvait à nouveau travailler avec ce Primus, et il fait un objet de déco tout à fait joli. Je n'en aurais pas eu vraiment besoin, car, dans mon petit atelier, j'ai déjà un autre étau plus grand, mais comme il se trouve à portée de main dans le garage, je m'en sers de temps en temps. De plus, il possède une large zone de serrage avec laquelle mon autre modèle ne peut rivaliser.

Et, quelque part, j'aime à me souvenir que mon arrière-grand-père et mon grand-père ont travaillé sur cet étau, et que je perpétue la tradition.

Cordialement,
Markus Zindl

Qualité et service

Pas de doute possible : Qualité et service

Aujourd'hui, c'est avec plaisir que je rédige une évaluation sur des services clientèle que la formule toute faite « Super contact, encore et toujours » ne parvient pas à décrire.

En début d'année, j'ai entrepris de rénover mon petit atelier ancien. Mon mot d'ordre autoproclamé était le suivant : conserver le charme d'antan et les objets dignes d'être gardés.

Parmi ces choses, il y avait bien entendu mon vieil étau. Avec une clé de serrage qui craque légèrement et un aspect naturellement plus très frais. Mais, en raison de l'opulence du matériau forgé en un seul morceau et de sa taille respectable, il avait tout simplement l'air indestructible. Je me suis donc attelé à son démontage. J'ai ainsi constaté que l'écrou de la clé de serrage était légèrement abîmé et qu'il y avait un défaut au niveau du joint de la clé de serrage. En cherchant les pièces de rechange éventuellement encore disponibles (j'avais peu d'espoir, je devinais que cet étau était plus que sexagénaire), je suis tombé sur le fabricant, Brockhaus Heuer.

Après un bref échange de mails qui m'a donné la confirmation que, malheureusement, en raison de son grand âge, aucune pièce de rechange n'était plus disponible, j'ai eu la grande joie de me voir proposer une réparation de cet étau dans les plus brefs délais.

C'est un ami qui en a assuré le transport chez Brockhaus Heuer, il avait un moyen adapté.

Puis 4 semaines se sont écoulées, et l'étau m'a été réexpédié par transporteur (son poids était pourtant supérieur à celui d'un colis courant).

La première chose que j'ai pensé en le déballant, c'est : mais c'est un neuf ! Je ne m'attendais pas à un tel résultat. Totalement rénové techniquement et visuellement parlant, on dirait qu'il vient tout juste de sortir de la chaîne de production. Plus de jeu au niveau des mâchoires mobiles, ni au niveau de la tête de la clé de serrage, et la légère rayure que portait celle-ci : envolée. La surface brille de mille feux dans un gris foncé qui est de mise. Cet étau est à présent le joyau absolu de mon « nouvel atelier ancien ».

Il ne me reste qu'une chose à dire : la qualité d'un Brockhaus Heuer ne fait aucun doute, mais pour être complet, il faut souligner la contribution apportée par un service clientèle que je n'ai vu nulle part ailleurs.

Pour être en mesure d’assurer un tel service clientèle, au lieu de vendre tout simplement un nouvel étau, il faut être artisan, apprécier et aimer vraiment son produit et tenir à ses racines.

Toutes mes félicitations et un grand merci à l'entreprise Brockhaus Heuer, à Monsieur Kloska pour ses messages et aux collaborateurs dont je ne connais malheureusement pas le nom mais qui ont visiblement donné beaucoup d'eux-mêmes pour réparer ce vieil étau.

Stephan Beinhauer

Une oasis dans le désert du service clientèle

Merveilleux pour son âge

Au cours des décennies passées, c'est d'abord mon grand-père, puis mon père, et enfin moi qui avons utilisé ce très vieil étau.

À un moment donné, j’ai eu envie de le cataloguer comme « vieille ferraille » et arrêter l’utiliser. Le mécanisme avait beaucoup de jeu en raison d’une utilisation intensive au fil des ans.

En effet, je m’étais acheté un étau d’aussi bonne qualité au magasin spécialisé Leiwema de Markkleeberg.  Là-bas, on m’a dit qu’un Brockhaus Heuer, c’était la « Mercedes » des étaux. Assez cher à l’achat, mais garanti à vie.

Mon père voulait absolument garder son bon vieil étau.  C’est pourquoi je me suis adressé en premier aux boutiques spécialisées. Ils maîtrisaient bien le sujet et ils m’ont dit d’aller sur le site Internet Brockhaus-Heuer. J’ai donc écrit un mail au fabricant et on m’a proposé de leur envoyer ce vieil étau par le transporteur DPD pour qu’ils le réparent et me le renvoient. Et c’est exactement ce qui s’est passé.

Au bout d’un petit mois, j’étais de nouveau en possession de mon vieil outil. Sauf qu’on aurait dit un neuf. Il n’y avait plus de jeu et la couleur d’origine était flambant neuve. Même mon père n’en croyait pas ses yeux.
À présent, cet étau ancien a réintégré sa place sur l’établi (voir photo) et côtoie son homologue moderne.

On n’ose même pas les utiliser tellement ils sont beaux.
Je voudrais remercier encore une fois du fond du cœur l’entreprise Brockhaus-Heuer pour ce bon travail.

Dans le fameux désert du service clientèle allemand, c’est une oasis.

Maik Hermsdorf

La qualité se voit toujours - même plus de 40 ans après !

L’année dernière, j’ai concrétisé un vieux rêve en ayant enfin mon propre atelier, et je voulais que l’outillage, ancien ou neuf, soit  « Made in Germany » ou « Made in Japan ». Il n’était pas question d’avoir du matériel bas de gamme dans mon atelier.

J’avais tout ce qu’il fallait, sauf un étau. Je me suis souvenu que, quelque part dans ma vieille cave qui a plus de 100 ans, se trouvait un étau ancien, mais qui était si usagé, rouillé, et dont la clé de serrage était si tordue, qu’il n’était pas envisageable de l’utiliser tel quel. Cependant, il avait l’air indestructible et conçu pour l’éternité – c’est-à-dire Made in Germany.

Après quelques recherches, j’ai fini par apprendre que cet étau avait appartenu à mon grand-père qui avait travaillé chez Krupp comme serrurier.

La marque était gravée dessus et était encore visible, alors j’ai écrit un mail à l’entreprise Brockhaus Heuer, qui, à ma grande joie, existait toujours. La réponse ne s’est pas fait attendre, et, après avoir collecté quelques informations sur le modèle et l’année de fabrication, on m’a proposé de réparer cet étau vieux de plus de  40 ans.

Au bout d’env. 3 semaines, j’ai reçu un colis contenant le « nouvel » étau ancien, et, au premier abord, j’ai cru qu’on m’avait envoyé un modèle tout neuf, tellement l’outil rénové était parfait - la peinture était neuve, la clé de serrage avait été remplacée, le mécanisme fonctionnait sans problème. Pourtant, il s’agissait d’un modèle original des années 1970.

Je tiens à remercier l'entreprise Brockhaus Heuer pour son service clientèle fiable et rapide - je suis sûr que ce sont mes petits-enfants qui vont vous écrire le prochain mail pour convenir d'une révision.

Bien entendu, il existe des alternatives meilleur marché, mais acheter moins cher, cela veut souvent dire acheter deux fois.

Sebastian Drüen, Duisburg

« Heuer Front est synonyme de qualité et de garantie à vie »

« Enfin, j’ai pu me procurer un ancien Heuer Front N° 5. Heuer Front est synonyme de qualité et de garantie à vie, même lorsque l’outil est très vieux.
Je suis fier d’avoir trouvé un Brockhauser-Heuer Front. Il me rappelle le bon vieux temps où les gens fabriquaient des produits de qualité avec peu de moyens mais beaucoup de travail manuel et de précision. »

Theo Lansink, Lansink Systeembouw, Saasveld, Pays-Bas

Brockhaus Heuer ajoute :

Votre étau a vraisemblablement été fabriqué en 1938. Il s’agit d’un HEUER PRIMUS, qui a coûté 58 Reichsmark de l’époque. Si l’on convertit cette somme, cela fait 256 euros. Le salaire mensuel moyen en 1938 était d’env. 250-300 Reichsmark.

Très satisfait !

Première impression après avoir ouvert l’emballage : travail de qualité allemande, d’une seule pièce ! Mais c’est un travail très propre, pas de bavures ou de bords tranchants où l’on pourrait se blesser, par exemple en dérapant. La clé de serrage et souple et les mâchoires mobiles n'ont pas du tout de jeu, ce qui donne une impression de solidité. La peinture bleue à effet martelé parachève le tout.

Possibilités offertes par l'étau :
Serrage des pièces entre les 2 mâchoires
Serrage de pièces rondes dans le serre-tube
Travail sur l’ *enclume arrière

Évaluation de l’utilisation - lien avec le projet

Tout d’abord, le matériau a été coupé. Grâce aux dentelures profondes des mâchoires, les pièces n’ont pas glissé lors de leur découpe ni lors de leur ébavurage, et les mâchoires n’ont pas bougé. Après avoir pratiqué des trous, j’ai poncé les bavures. Une fois entre les mâchoires de l'étau et une fois derrière, sur l'enclume de l'étau, et à chaque fois cela a fonctionné.

Puis le tube d’acier devait être plié à 90°.
Pour ce faire, j’ai mis dans l’étau la pièce plus courte pour utiliser la plus longue comme levier. J’ai travaillé l’acier en direction de la mâchoire fixe. Après avoir travaillé 4 tubes d’acier, il y a juste un peu de peinture qui est partie, mais il n’y a pas eu d’usure en surface.

Bilan
Tout à fait satisfait du produit testé et heureux de pouvoir profiter des nombreuses autres possibilités offertes par cet étau.
Ce qui pourrait être amélioré, c’est la portée de l’ *enclume qui n’est pas assez grande pour pouvoir y poser des pièces plus larges. Ce qui est bien aussi, c'est que le taraudage de la clé de serrage commence / n'est visible qu'à partir d'env. 70 cm. Ceci est dû à *l'écrou situé sur la partie la plus en arrière de l'étau. L’avantage, c’est que par exemple lorsqu’on réalise un filetage, on ne met pas de limaille dans la vis, ce qui pourrait occasionner des dommages. Pour finir, l'étau est muni devant et derrière de plaques de protection.

 

Source:
http://werkzeuge.info/2013/08/testbericht1-brockhausschraubstock/

Exploitant du site Internet:
www.svh24.de

Des pièces de rechange après plus de 40 ans

C'est vraiment génial de pouvoir se procurer encore des pièces de rechange pour un outil qui a plus de 40 ans ! Et ce, de façon si rapide et si simple !

Cela existe encore aujourd'hui...

Pour cela, un grand merci !!!

Cordialement,
T. Sulzbeck

Je ne peux que recommander cet étau à tous.

Rapport de test
Lorsque le postier m'a apporté le paquet contenant l'étau, j'étais surpris du poids. Ma première impression, c’est qu’il devait s’agir d’une pièce vraiment massive, et ce sentiment a été confirmé quand j’ai ouvert l’emballage. L'étau est d'une seule pièce et il a été travaillé très proprement. Après un premier test, il s'est avéré que la course de la clé de serrage a bien été conservée et que les mâchoires se referment sans problème. J'ai également été agréablement surpris par le fait que l'étau est muni qu'un serre-tube.

Voici les travaux que j’ai réalisés les jours suivants :
Une fois que j'ai monté l'étau sur mon établi, j'ai testé le serre-tube en premier. J’ai mis différents tubes dans l’étau, et j’ai découpé du filetage pour réaliser une liaison entre un raccord et un coude. Puis j’ai mis un joint dans ces pièces de liaison et je les ai vissées. Le serre-tube a parfaitement rempli sa mission.

 L’activité suivante a consisté à transporter l’étau sur place, chez mon fils,  et à le monter sur mon établi Workmate. Je devais installer une gouttière de 5 mètres. Pour cela, il me fallait redresser les supports de la gouttière. Je les ai serrés dans l'étau pour les plier correctement.
Avec mon marteau en caoutchouc, je les ai frappés pour leur donner le bon angle. Les mâchoires de l'étau ont très bien tenu. Le fer plat a très bien tenu lui aussi, bien que je n’aie pu le serrer que d’un côté.

Cet étau offre une grande liberté de mouvement pour travailler et la clé de serrage est souple et bien protégée afin d'empêcher que de la limaille ne rentre dans l'écrou taraudé.

La peinture bleue à effet martelé a résisté à tous les travaux et elle ne présente pas d’écailles.

Bilan :
Je ne peux que recommander cet étau à tous.

Karlheinz D.



Source:
http://werkzeuge.info/2013/08/brockhausschraubstocktestbericht2/

Exploitant du site Internet:
www.svh24.de

Le meilleur étau

Pour moi, Heuer est le meilleur étau forgé du marché, souvent copié, jamais égalé.

Il est robuste, précis grâce à ses possibilités de réglage et il est résistant aux chocs. J’ai plusieurs modèles, comme le Heuer D.R.P., le Heuer Primus ou le Heuer Front en différents formats et différentes versions, datant de 1935 à aujourd’hui, ils sont toujours en parfait état, ce qui est la preuve de leur qualité. Le « Made in Germany » est toujours une référence. Le service clientèle de Heuer est exceptionnel lui aussi, même pour les objets anciens. Un Heuer, on en achète un seul une fois dans sa vie, et on peut même le transmettre en héritage. Merci pour ce super service clientèle.

Cordialement, C. Faßbender

« Un service clientèle haut-de-gamme »

Cher Monsieur Kloska,

J'ai reçu la mallette cette semaine, et je voudrais encore une fois vous remercier sincèrement pour ce service clientèle  rapide et de qualité ! Je vous souhaite, à vous et à vos collègues, un excellent week-end.

Cordialement,
Patrick Wolter, ingénieur,
Varese, Italie

 

Je le recommanderai à coup sûr !

Première impression: Wow c’est super, ça a l’air solide. Ça se remarque tout de suite rien qu’en soupesant le paquet.

Pour commencer, je me suis procuré des vis M12x45 DIN 931 + écrous M10 ainsi que des rondelles afin de fixer l'étau correctement, faire autrement serait idiot, il faut qu'il tienne super bien ; si on veut, on peut même ajouter des rondelles Grower.
Après avoir soigneusement réfléchi à son emplacement idéal, voilà à quoi ressemble l'étau une fois  monté :

Il faut prévoir suffisamment de place, et la surface de travail doit être propre, sèche et stable pour pouvoir continuer à l’utiliser.
Utilisation de l'étau Brockhaus Heuer 120 :
on a besoin ici d'un maintien excellent de l'étau. L’essai a porté ici sur le dégagement de l’ancienne soupape anti-retour grippée de l’assemblage à vis d’une pompe de forage, et il fallait une force de levier.

On a observé la tenue et la résistance des mâchoires du serre-tube

Résultat final : 

La soupape récalcitrante a pu être extraite très facilement avec l'étau, ce dernier a été d'une aide précieuse.

Bilan : Plus jamais je ne pourrais me passer de l'étau Brockhaus Heuer 120, j'en recommande vivement l'achat !!!

Voici encore les caractéristiques générales et une description de cet outil vraiment génial
Brockhaus Heuer 120 avec mâchoires de serrage pour
tubes forgées sur l’étau 

• forgé à l'acier
• incassable
• grande ouverture
• positionnement protégé de la clé de serrage de précision et clé de serrage protégée avec taraudage trapézoïdal à deux pas
• glissière centrée facilement réglable
• grande surface de glissière utilisable sur tous les côtés
• surface résistante aux rayures et aux chocs grâce à la peinture par poudre

Description du produit:

• avec mâchoires de serrage pour tubes forgées sur l'étau
• forgé à l'acier
• incassable
• grande ouverture
• positionnement protégé de la clé de serrage de précision et clé de serrage protégée avec taraudage trapézoïdal à deux pas
• glissière centrée facilement réglable
• grande surface de glissière utilisable sur tous les côtés


Source:
http://werkzeuge.info/2013/08/schraubstocktestbericht-saschaoldiges/

Exploitant du site Internet:
www.svh24.de

Élévateur(s) escamotable(s) Heuer

Après plus de 30 ans de travail quotidien dans l'atelier, j'avais besoin de nouveaux ressorts pour mon élévateur escamotable.

Comme, depuis, les techniques de fixation des ressorts n’étaient plus les mêmes, c’est l’élévateur qu’il fallait modifier. C’est M.  Kloska qui m’a proposé de réaliser ces travaux. J’ai donc emballé et expédié mon élévateur, et il m’a été renvoyé au bout d’une semaine. 

Bilan : travail respectueux, rapide et soigné.

Je suis très impressionné par ce service clientèle car j’en ai rarement vu de tels !!!

Un bonjour de Berlin,

Christian Mücke

Du bon artisanat allemand

En déballant cet étau, j'ai été tout de suite épaté par sa qualité typiquement allemande. Les serre-tubes sont parfaitement droits et très propres. La glissière fonctionne sans à-coup.

Le seul inconvénient: Lorsque la pièce est grande, le filetage est à nu et, selon la manière dont on travaille les pièces, il peut se salir. Cela peut rendre le fonctionnement de la glissière plus dur.

Astuce : Le mieux est de procéder à un nettoyage avec un pinceau ou une brosse.

Mon projet : Restauration d'un objet de collection

Pour commencer, j'ai mis le support d'un abat-jour dans l'étau pour redresser le socle, car, au printemps prochain, il sera fixé au sol.

Puis j'ai mis la barre de ma vieille lampe dans l'étau. 
Ce Heuer maintient fabuleusement bien les objets, même avec une faible force de serrage. Les parties chromées n'ont été ni écrasées, ni rayées. J’ai ainsi pu éliminer les bosses de la barre.

Bilan :
Le rapport qualité-prix de cet étau est excellent, c'est du bon « artisanat » allemand. Je vais le recommander à tous les « amateurs d'étaux ».

 

Source:
http://werkzeuge.info/2013/09/brockhaus-heuer-schraubstock-testbericht-nr-4/

Exploitant du site Internet:
www.svh24.de

Une étoile dans la nuit

Mille mercis à vous et à vos collègues qui ont redonné tout son éclat à un antique trésor !

Je ne pense sincèrement pas que, dans la galaxie toute entière, on puisse trouver une entreprise qui arriverait à la cheville de la vôtre du point de vue du service clientèle.

La super réparation a été complétée par l'envoi de la notice d'accompagnement de l'étau datant de 1938 (!). J'en ai déjà vu pas mal, des entreprises qui n'avaient plus les documents d’autrefois.

Heureusement, la vôtre est comme une étoile dans la nuit de la société de consommation.

C’est pourquoi je vous note 12 sur 10 !

Continuez comme ça ! Cordialement,

Ralf Müller

Un outil pour la vie !

Chaque fois que j'ai bricolé avec mon vieil « étau Heuer » qui, selon moi, a 40 ans, j'ai pensé à tout ce qu'il a fait pour moi. Il n'est certainement plus très beau, mais il fonctionne toujours, même si la clé de serrage est un peu dure. J'ai failli le donner pour m'en acheter un neuf. Mais en cherchant des renseignements sur Internet, j'ai pris conscience que j'avais là un véritable « trésor ».

J’ai donc envoyé un mail à la société Brockhaus Heuer et je leur ai demandé s’ils pouvaient par hasard me le restaurer. J’ai joint une photo de l’objet à mon message. Peu de temps après, j'ai reçu en retour un message me disant qu'ils prenaient volontiers en charge mon étau. J’en profite donc pour remercier Messieurs Grabinski et Kloska de Brockhaus Heuer pour leur contact agréable, leur travail exceptionnel ainsi que pour le service clientèle!

Brockhaus Heuer me l’a renvoyé et je l’ai reçu aujourd’hui, c’est-à-dire au bout de 2 semaines ! Son revêtement à base de peinture brille de mille feux et il fait l’effet d'être tout juste sorti de la chaîne de production. ÇA, c’est de la qualité ! Je suis ravi et très heureux d’avoir pu le conserver. Un véritable outil pour la vie. Peut-être que dans 40 ans, je vais l’envoyer à nouveau en réparation ….

Elmar Kotzam

Étaux HEUER Front et Primus

Pendant des années, j'ai été contraint de travailler avec mon affreux étau « sans nom ». Ses mâchoires ne permettaient pas un travail précis, car elles avaient du jeu et ne tombaient pas en face, et il n’y avait pas de glissière réglable. Il pouvait serrer dans toutes les positions.

Heuer Front mit auswechselbaren BackenCette année, je me suis enfin décidé à acheter du neuf pour mon petit atelier et j'ai opté pour l'étau HEUER Front, mâchoires interchangeables, de 120 mm. J’en ai profité pour m’offrir le plateau rotatif qui va avec, et de « nouveau », je suis passé à « mieux ». C’est un plaisir de travailler avec cet outil. Il est tout simplement parfait.

Après avoir encore hésité un peu, j’ai voulu équiper un peu plus mon atelier et j’ai eu l’idée d’intégrer aussi de l’ancien. J'ai consulté les journaux locaux et Internet pour trouver quelque chose qui me conviendrait, et je suis tombé sur un étau Heuer Primus, largeur de mâchoires 100 mm. Il m’a fait une assez bonne, non, très bonne impression, voir la photo. Après quelques recherches, j’ai constaté que cet outil avait déjà un âge respectable, et j’ai appris que l’abréviation « DRP » voulait dire « Deutsches Reich-Patent » (brevet du Reich allemand). J’avais deviné que cet objet de collection avait été fabriqué vers 1940.

Heuer PrimusJe l’ai reçu dans cet état délabré. Je me suis adressé à l'entreprise Brockhaus HEUER GmbH et je leur ai demandé s'ils pouvaient réparer mon étau, à mes frais bien sûr. La réponse a été rapide, je pouvais le leur envoyer, ils ont regardé ce qu’ils pouvaient faire et ils l’ont réparé.








Heuer Primus restauriertIl est à présent restauré, c’est un étau Heuer Primus, et il est méconnaissable. Brockhaus HEUER GmbH a fait du bon travail de bout en bout.
Maintenant, il faut que je trouve un emplacement adapté pour mon outil. Il est presque trop beau pour être utilisé.

Selon les informations qu’a recueillies Monsieur Grabinski, ce bel objet a été fabriqué entre 1925 et 1938 et il coûtait à l’époque 27 RM, à peu près 113 euros d’aujourd’hui. Il pèse env. 8,7 kg.

Je lui ai trouvé la place qu’il lui faut, à côté des « nouvelles choses ». En plus, sur les photos, on voit à quel point la technique a évolué en l’espace de 75 ans.
Merci du fond du cœur à l’entreprise Brockhaus HEUER GmbH, et notamment à Monsieur Grabinski et aux collaborateurs qui ont autant pris soin de mon antiquité.
Un bonjour enthousiaste de la Frise orientale, et bonne continuation.

Friedhelm Eberlei